Notre histoire

L'école EDAN de Somo au Cameroun pour les enfants et adolescents sourds et muets
Les enfants sourds et muets de l'école primaire de l'EDAN à Somo au Cameroun
Le bâtiment de l'école EDAN pour les enfants sourds et muets de Somo au Cameroun
Le foyer Nicolas Barré de l'EDAN pour les enfants et adolescents sourds et muets de Somo au Cameroun

Depuis 2009, l'association Les Enfants de Somo soutient la scolarisation et la formation professionnelle des enfants et adolescents déficients auditifs de l'EDAN à Ndikinimeki au Cameroun. 


Fondée en 1998, l'École des Déficients Auditifs de Ndikinimeki EDAN développe un programme d'alphabétisation et de formation professionnelle pour enfants et adolescents sourds et muets au Cameroun, sur l'initiative des Sœurs de l'Enfant-Jésus de la mission catholique de Somo. 

En 1968, la Congrégation des Sœurs de l'Enfant-Jésus s'installe à Ndikinimeki dans la province du Centre du Cameroun à environ 180km au Nord Ouest de Yaoundé où elle œuvre pour l'éducation des jeunes enfants, la santé des populations des campagnes et la formation des femmes dans les villages. 


Au cours de leurs activités, les Sœurs rencontrent dans les villages des enfants sourds, souvent abandonnés à eux-mêmes, assujettis aux tâches les plus pénibles. En effet, de nombreux parents les pensent incapables d'aller à l'école et d'apprendre un métier... Prendre soin d'eux et les éduquer est alors considéré comme une perte de temps et d'argent. 


Pour donner leur chance à ces enfants, les Sœurs de l'Enfant-Jésus créent en 1998 l’EDAN. 

► 20 octobre 1997 : Ouverture d'une classe de 6 enfants sourds muets des quartiers de Ndikinimeki dans les locaux de l'école primaire catholique existante par Sœur Bénédicte Mengue Messina, malgré l'avis défavorable des autorités diocésaines. 
► Septembre 1999 : Construction du foyer Nicolas Barré et transformation de l'école en internat avec 9 élèves. 

► 2000 : Accord de principe de l'Évêque pour ce projet et soutien de la Ministre des Affaires Sociales. 


Au Cameroun, l'école est obligatoire et payante, mais l’éducation des handicapés n’est pas une priorité pour les autorités locales. 
Aussi, la structure est confrontée à d'énormes difficultés administratives. Néanmoins, en dépit de nombreux obstacles, la procédure de reconnaissance administrative de l'EDAN est engagée en 2002 et obtenue en 2007, permettant à l'EDAN de fonctionner en toute légalité. 


En 2009, nous croisons la route de Sœur Sylvie Outekelek, alors Vice Provinciale (Responsable des actions de la Congrégation) pour le Cameroun. L'idée d'une association pour aider l'EDAN s'impose vite à nous. Les bonnes volontés se regroupent et l'association Les Enfants de Somo est créée en France. 


Au Cameroun l’école prend de l’ampleur avec en 

► 2010 : la construction de nouveaux bâtiments sur un terrain cédé par le Diocèse pour recevoir les 7 classes de l'EDAN à Somo à 4 km du centre de Ndikinimeki, et la création du premier atelier avec la mise en place des classes informatique. 

► 2013 : le Centre de Formation Professionnel pour les Adolescents Déficients Auditifs de Ndikinimeki CFP / EDAN est créé : le projet des ateliers techniques de formation professionnelle de cycle secondaire est lancé avec la création de l'Atelier de Couture 

► 2015 : la création de l'Atelier Menuiserie. 


L'école accueille aujourd'hui 40 enfants âgés de 4 à 18 ans. Depuis la création de l'EDAN, 8 jeunes adultes se sont lancés dans la vie professionnelle, et 14 élèves ont continué leur formation en instruction générale vers le BEPC et le Baccalauréat.